Alors JC, t’es chaud pour faire du sport ?

2014_04_16_logo_mpsport17

Après la culture en 2013, Marseille souhaite faire le doublé avec le sport en 2017. Multiplication des évènements sportifs, création d’une faculté de formation aux métiers commerciaux et industriels du sport, nouveaux équipements et ambassadeurs de tout sport, la cité phocéenne s’est donnée les moyens de ses ambitions, pour battre Sofia, cette pute de l’est aux atouts plus divers…

A cette occasion, Marcel a lancé un défi sportif à son copain Jean-Claude, histoire de tester le sportif qui se cache sous le costard, et de jeter un oeil sur 3 bricoles à revoir . C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés dimanche matin, non pas pour une pétanque, mais pour un triathlon urbain aux 4 coins de la ville. Récit :

// Première épreuve, la natation ! Oublie l’eau salé, direction la piscine. Le rendez-vous est fixé au bassin olympique de Luminy, JC a les clefs, et JC m’explique qu’il ne compte pas mettre de bonnet. « Rien à foutre » me dit-il, « qui peut bien venir nous faire chier un dimanche à la piscine, tout le monde sait très bien qu’elles sont fermées« . Effectivement…

luminy

L’idée d’un plongeon tête première à la François Hollande est désormais oublié. Après avoir prier de jeunes photographes en shooting Urbex de quitter les lieux – « enculés de bobos » -, nous voila prêts pour la deuxième épreuve, le cyclisme. Une bonne dizaine de minutes à manipuler un écran tactile ébloui par le soleil, et 150€ de caution pour un autre JC (JCDecaux), et nous voilà chacun sur notre vélo, et pas n’importe lequel, Le Vélo. « Ah quelle merde, s’écrie JC dès les premiers coups de pédales, la chaine ne fait que sauter« . De nature compétiteur, je ne fais attention à ses remarques et tente une échappée. Ce n’est qu’au troisième virage que ma roue voilée me propulse à terre, JC reprend la tête de notre course. La deuxième étape se termine vers le David, et nous ne sommes apparemment pas les seuls à rejoindre le littoral à vélo. La concurrence retombe et une complicité pour trouver deux bornes libres voient le jour. JC finit par se féliciter d’épargner ces problèmes de stationnement aux marseillais des quartiers nord puis conclut avec humour « Avec Bertrand, nous sommes les deux pédales qui ont fait avancer le vélib en France »…

vélo

Trêve de plaisanterie, la troisième et dernière épreuve est celle de la course à pied. On remonte le Prado pour arriver vers le flambant neuf Stade Vélodrome. Flambant, comme le soleil qui frappe sur le goudron entourant l’enceinte, qui, aussi bien sur le papier que sur le terrain, écrasa l’idée d’un parvis lumineux.

stadevel

JC, vainqueur facile comme à son habitude, se fend même d’une subtile allusion aux précédents travaux de 1998 « à 300 millions le stade, on ne s’est pas foutu de la gueule des marseillais sur les finitions cette fois-ci« . Défait dans le dernier sprint et mauvais joueur, je file tête baissé dans un tunnel sans fin… ou presque « Ca fera 4€50 pour la direction Marseille Nord, Monsieur… » //

Tout comme ce stade qui tarde à se remplir, MPS2017 a non seulement besoin d’aboutir mais aussi de supporters.

Pour supporter le projet et suivre son actualité :  http://www.mpsport2017.com/

Marcel !

crédit photo : 

piscine : http://lesdefricheurs.13.overblog.com/

vélo : http://www.photos-marseille.fr/

stade : Marseille à la loupe

Publicités